Jeux Panarabes :L'athlétisme marocain fait ses promesses

-(Envoyé spécial: Taoufik Saoulaji)- Le Caire, 25/11/07- L'athlétisme marocain a fait ses promesses en dominant le tableau des médailles, à l'issue de la dernière journée des compétitions d'athlétisme des 11è Jeux Panarabes, samedi au Caire Après quatre journées de lutte, l'Athlétisme marocain a confirmé sa réputation de locomotive du sport national et s'est taillé la part du lion avec 10 médailles d'or, 8 d'argent et 4 de bronze, devant le Soudan, révélation de l'édition, avec 17 médailles (8 en or, 6 en argent et 3 en bronze).

La Tunisie s'est classée troisième avec 11 médailles (7 or, 1 argent, 3 bronze), suivie de l'Egypte (23: 6 en or, 8 en argent, 9 en bronze).

Après la médaille d'or du 3000 m steeples remportée vendredi, Abdelkader Hachlaf s'est illustré une fois encore aux Jeux d'Egypte en décrochant l'or du 5000 m.
En revanche, la dernière journée était difficile pour l'équipe féminine marocaine qui a perdu malencontreusement une médaille d'or au concours du relais 4x400m en terminant deuxième derrière l'équipe soudanaise.

Le Maroc était en mesure d'étoffer sa récolte en médailles par Amina Aît Hammou qui a manqué de chance sur les pistes du 800m après sa chute à quelques mètres de l'arrivée alors qu'elle était en pole position.

Aît Hammou a tout de même conservé son titre de vice-championne arabe en se classant deuxième. La médaille d'or est revenue à la Soudanaise Amina Bakhit qui a provoqué la chute de la Marocaine.

Sa compatriote Nisrine Dinar, elle aussi n'était pas en veine au concours du saut à la perche et s'est contentée de la médaille d'argent après un duel serré avec la Tunisienne Leila Ben Youssef qui s'est imposée finalement au nombre d'essais.

La Marocaine était arrivée en Egypte sans entraîneur ce qui a "perturbé" sa participation. La "mauvaise état" de la barre qu'elle a utilisée dans son concours était également derrière son échec face à la tunisienne.

Aux Jeux de Caire, le Maroc était absent sur les pistes du 10.000m, alors qu'il était toujours présent sur le podium, à l'instar des courses du 1500m et du 5000m.

Dans les compétitions du saut à la perche et le triple saut, le Maroc a fait une grande enjambée grâce aux succès en or de Karim Mafhoum (saut à la perche) et Tarik Bougtaib (triple saut).
Les 11èmes jeux panarabes constituaient une occasion pour les jeunes athlètes marocains de prouver l'étendue de leurs talents et côtoyer leurs homologues arabes.

Pour le Directeur technique national M. Mustapha Aouchar, la participation marocaine au Caire était positive, mais elle constituait aussi un défi, vu que les compétitions s'étaient déroulées dans une période où les athlètes devaient se mettre au repos après leur engagement aux Mondiaux d'Osaka (du 25 août au 2 septembre).

En effet, les performances des athlètes étaient moins importantes que celles réalisées dans les compétitions programmées normalement pour mai et juin, a expliqué le technicien marocain.
Il a noté que ce qui importe le plus ce n'est pas seulement le podium mais aussi le nombre des participants qui ont réussi à se qualifier pour des courses finales très disputées.

Source : MAP

Posted in Libellés : | 0 commentaires

Ouarzazate: quatre morts et une vingtaine de blessés dans un accident de la route à Ighrem N'ougdal

Ouarzazate, 25/11/07 - Quatre personnes ont été tuées et une vingtaine d'autres blessées, dont certains dans un état grave, dans un accident de la route survenu, dimanche, au niveau du village d'Ighrem N'ougdal (province d'Ouarzazate), a-t-on appris auprès de la province.

L'accident a eu lieu sur la route nationale n 9, lorsqu'un bus en provenance de Marrakech est entré en collision avec une voiture de type 4x4, roulant en sens inverse.

Les occupants de la voiture sont sortis indemnes de cet accident survenu vers 13h30.
Selon les mêmes sources, le conducteur du bus qui se dirigeait vers la ville de Tata via Ouarzazate, a perdu le contrôle de son véhicule avant de chuter dans un ravin profond d'une cinquantaine de mètres.

Aussitôt alertés, les autorités locales ont dépêché plusieurs ambulances sur le lieu de l'accident pour évacuer les victimes.

Source : MAP

Posted in Libellés : | 0 commentaires

Plus de 96 pc des violences contre les femmes sont commises par le conjoint (enquête)

Casablanca, 25/11/07 - Plus de 96 pc des violences contre les femmes sont commises par le conjoint, selon une enquête de la Ligue Démocratiques des Droits des Femmes (LDDH) sur la violence couvrant le premier semestre de l'année en cours.

Ce rapport rendu public lors d'un colloque international « Violence à l'encontre des femmes et loi-cadre » organisé samedi à Casablanca par la LLDH, révèle aussi que plus de 88 pc des femmes violentées appartiennent à la tranche d'âge 18-48 ans et que plus de 57 pc des victimes des agressions sont des femmes au foyer.

Soulignant que les questions de violence contre les femmes représentent plus de 80 pc de l'ensemble des dossiers soumis aux services de la LLDH et le Réseau des centres d'écoute et d'orientation juridique et psychologique Injad, le rapport indique que la violence économique englobant le défaut d'entretien de la famille vient au premier rang avec un taux de 37,31 pc alors que la violence physique arrive au 2ème rang avec 425 cas d'agressions, soit 22, 75 pc. Dans sa classification de la violence par ville, le rapport place Casablanca en haut du tableau avec un total de 589 cas de violences toutes formes confondues alors que Larache enregistre le taux le plus bas avec seulement 64 cas durant la période allant de janvier à juin 2007.

Concernant le rapport entre le niveau d'instruction et les risques de violences, les femmes analphabètes sont les premières victimes avec un total de 692 cas de violences économique, juridique, physique, psychologique et sexuelle contre seulement 78 cas pour les femmes universitaires.

Dans une allocution lue en son nom, Mme Nouzha Skalli, ministre du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité, a d'emblée souligné que la lutte contre la violence à l'encontre des femmes figure parmi les priorités fondamentales de son département, insistant sur l'urgence et l'efficience d'une approche globale et intégrée associant le tissu associatif et les pouvoirs publics ainsi que sur le rôle nécessaire de la sensibilisation.Mme Skalli a, à ce propos, exprimé la volonté de son département de réactiver de la batterie de mesures prévues dans la stratégie nationale de lutte contre la violence à l'encontre des femmes, annonçant l'existence d'un projet de loi qui verra le jour prochainement et ce, à l'issue d'un débat national sur le phénomène pour l'enrichir davantage des propositions et remarques des associations et de l'ensemble des acteurs interpellés.

Saluant l'action soutenue depuis 1995 par les pouvoirs publics pour lutter contre toutes les formes de violence à l'encontre des femmes, Mme Fouzia Assouli, Présidente de la LLDH, a souligné la nécessite aujourd'hui d'une loi-cadre contre la violence exercée à l'encontre des femmes pour une protection conséquente de la femme et une véritable égalité entre les deux sexes, à l'abri de toutes les discriminations.

Elle a aussi met en avant le rôle d'un débat national sur le phénomène pour briser à jamais le silence et relancer l'espoir dans les possibilités de faire face à toutes les formes de violence auxquelles sont exposées les femmes.

Mme. Assouli a en outre annoncé le lancement d'une campagne internationale qui se déroulera du 25 novembre jusqu'à la tenue de la troisième marche internationale en 2010 sous le thème «Pas une de plus».

Ce colloque international a connu la participation des représentants et des responsables d'associations marocaines et étrangères, français, espagnols et canadiens, qui ont tour à tour présenté leurs expériences et stratégies de lutte contre la violence et jeté des éclairages sur toutes les formes de violence à l'égard de la femme.

Source : MAP

Posted in Libellés : | 0 commentaires

Bonne affluence au stand marocain à la foire commerciale de Mons

Mons (Belgique), 25/11/07 - Le Stand marocain à la foire commerciale de Mons, organisée sous le thème "L'habitat dans tous ses états" avec le Maroc comme pays hôte, a connu une bonne affluence durant toute la semaine.

Selon les organisateurs du salon, qui ont réservé au Maroc un espace au décor typique avec des tentes caidales, des ateliers d'artisanat, de calligraphie et des stands de produits du terroir, les visiteurs ont eu un engouement particulier pour "le village marocain" qui leur a offert découverte et dépaysement à travers des animations, des spectacles et un défilé de mode de caftan et de haute couture marocaine.

La gastronomie marocaine a également eu sa place de choix lors de cette manifestation organisée du 17 au 25 novembre en collaboration avec des tours opérateurs qui font la promotion de la destination Maroc, des restaurateurs et des professionnels du tourisme.
Plus de 110 exposants belges, français et marocains se sont déplacés pour l'événement.

Le comité organisateur, qui choisit chaque année un pays hôte pour "perpétuer une tradition d'échange culturel ", estime que le choix du Maroc pour l'édition 2007, se veut un hymne à l'amitié maroco-belge et un hommage rendu aux Marocains connus par leur hospitalité, la richesse et la diversité de leur culture.

Posted in Libellés : | 0 commentaires